Lettre d'informations

Articulations 

Un meilleur confort musculaire, articulaire et osseux au quotidien

Les muscles et les os subissent au quotidien un grand nombre de contraintes. En effet, ceuxci sont ceux qui nous portent, et qui nous permettent de nous mouvoir et de nous adonner à nos activités quotidiennes. Il s'agit de la structure même de notre corps, d'autant plus que certa...

En Savoir Plus
  • Bambou
    Bambou

    Les propriétés d'un arbre aux multiples records : le bambou

    Le bambou n'est définitivement pas une espèce comme les autres. En effet, celui-ci est pourvu de caractéristiques qui lui sont propres, et qui défient les lois de la nature. Il s'agit d'une plante asiatique, qui se développe dans des pays tels que la Chine ou l'Inde, et ce qui en fait en premier lieu un végétal très particulier, c'est la vitesse de pousse. Il est presque possible de voir ce dernier se développer à l'oeil nu, puisque les tiges peuvent prendre 20 cm par jour au quotidien, ce qui est particulièrement impressionnant. Certains bambous peuvent d'ailleurs atteindre 30 mètres de haut, une plante vraiment spectaculaire.

    Une floraison rarissime

    Le bambou se démarque également par le fait qu'il n'ait pas le même rythme de floraison que la plupart des végétaux. Contrairement à d'autres plantes qui fleurissent une fois par an, le bambou fait figure d'exception, avec des floraisons excessivement rares, qui ont lieu généralement une fois tous les 30 ans généralement. Il s'agit d'un moment tout particulier, durant lequel les branches se voient pourvues de superbes fleurs. Ainsi, si vous avez la chance de voir un bambou fleuri, vous pourrez marquer ce jour d'une pierre blanche, car il s'agit d'un véritable événement.

    Qu'est-ce que le tabashir ?

    En général, la partie que l'on utilise dans le bambou est le tabashir, qui est un sucre, et que l'on trouve dans les longues tiges de ce végétal. On trouve au sein de celui-ci notamment une dose très importante de silice, jusqu'à 90% parfois. Ce minéral est l'un des principes actifs les plus remarquables du bambou. Bien que cette plante pousse à l'état sauvage plutôt dans les contrées asiatiques, il est malgré tout possible de la cultiver ailleurs, comme en France par exemple.

  • Cartilage de Requin
    Cartilage de Requin

    Mélange de minéraux et de protéines, le cartilage de Requin est le complément alimentaire idéal pour une alimentation saine et équilibrée ciblée pour le confort.

  • Harpagophytum
    Harpagophytum

    L'harpagophytum en phytothérapie.

    Appelée également griffe du diable, l’harpagophytum procumbens est une plante herbacée sauvage originaire d’Afrique du sud qui produit des racines qui s’attachent aux pieds, genoux et jambes des hommes et des animaux. Le surnom de griffe du diable provient du fait que ses fruits ont les extrémités courbées et crochues en forme de griffe et le nom Harpagophytum provient du grec « Harpagos » qui signifie grappin.

    L’harpagophytum n’a pas d’odeur, mais contient dans son goût une légère amertume. Les fleurs sont violettes et les feuilles sont de formes pointues. Sous terre l’Harpagophytum possède une grande racine tubéreuse entourée de petites racines. Le tout peut peser plus d’un kilo.  Ce sont dans ses racines tubereuses que se trouvent les principes actifs de l’harpagophytum.

    On estime que l’harpagophytum est vieux de plus de 600 000 ans. Les sorciers africains utilisaient la griffe du diable pour soigner différents problèmes de santé.

    Les bienfaits de l'Harpagophytum.

    Les racines d’harpagophytum sont importées d’Afrique du sud ou de Namibie et son efficacité est telle, que c’est une des plantes médicinales les plus consommées au monde en phytothérapie. 

    Notre Harpagophytum de qualité provient de Namibie et n'est pas irradié

    Nous proposons des compléments alimentaires à base d’ harpagophytum en gélules, de comprimés et même de poudre. Nous vendons également des gélules d’harpagophytum bio et des comprimés d'harpagophytum bio.

  • Lithotame
    Lithotame

    Cette algue est particulièrement intéressante en complément de l'alimentation par les substances minérales marines qu'elle contient, mais aussi par sa richesse en carbonate de calcium.

  • Ortie
    Ortie

    Découvrez les qualités de l’ortie en tant que complément alimentaire

    Depuis bien des siècles, on utilise l’ortie en tant que remède. Mais au delà même de ses qualités, on en connait surtout son aspect urticant. Rares sont ceux et celles qui ne se sont pas faits un jour surprendre par une piqûre d’ortie, lors d’une sortie en nature, les plus jeunes étant souvent les plus exposés. Sa réputation assez brûlantes n’a pourtant pas poussé les hommes à fuir ce végétal. On estime en effet que les premières utilisations remontent il y a deux millénaires environ, les feuilles étant utilisées de manière à soigner des blessures.

    Un grand nombre d’espèces différentes

    Les deux espèces que l’on utilise généralement dans le monde de la phytothérapie sont l’ortie piquante ainsi que la grande ortie. Or, il existe en tout une trentaine d’espèces dans le monde, dont 11 se trouvant en Europe, et 5 seulement en France. Ainsi, cette plante, sous différentes formes, existe dans un grand nombre de pays du globe. Les bienfaits de l’ortie sur l’organisme sont depuis longtemps reconnus, et cela est dû au fait que la plante présente un grand nombre de principes actifs en tous genres, vitamines, minéraux et autres nutriments particulièrement intéressants.

    Toutes les qualités de l’ortie

    Ainsi, on pourra trouver des minéraux tels que la silice, le fer et le calcium, des vitamines du groupe B, du zinc, du cuivre, et des protéines et acides aminés. Cela explique le nombre important de possibilités offertes par l’ortie en matière de bienfaits. Celle-ci peut ainsi jouer sur un grand nombre de maux différents. On l’utilisera aussi bien en tant que complément alimentaire, qu’en usage externe, pour certaines affections cutanées. L’ortie n’a donc pas fini de nous piquer certes, mais surtout, de nous soulager.

  • Prèle
    Prèle

    La prêle des champs, utile au quotidien

    Il n'existe pas qu'une seule espèce de prêle dans la nature. En effet, ce végétal plutôt commun que l'on trouve dans un nombre important de régions, notamment au climat tempéré, existe dans différentes formes. Celle que l'on a pour habitude d'utiliser est la prêle des champs, et elle est présente dans nos prairies. On lui donne d'ailleurs un grand nombre de surnoms différents, comme la queue de rat par exemple, mais aussi queue de renard ou queue de cheval. La prêle a une particularité intéressante, elle dispose en effet de deux types de tiges dont les propriétés ne sont pas les mêmes.

    Une tige fertile, alors que l'autre ne l'est pas

    Ainsi, alors qu'une partie des tiges sera fertile, l'autre ne le sera pas en revanche, ce qui est assez étonnant. Bien souvent, ce sont les tiges stériles qui sont utilisées pour réaliser notamment des compléments alimentaires, permettant de profiter de toutes les qualités de la prêle. Il faut également savoir que ce végétal apprécie les régions relativement humides, avec des terres sablo-limoneuses. C'est ce qui permet au végétal de s'épanouir. La prête se reconnait plutôt facilement grâce à ses feuilles ressemblant à des collerettes, et ayant plutôt l'aspect d'une simple tige.

    Un grand nombre d'utilisations

    On utilise ainsi la prêle à différentes fins. Elle est notamment pourvue de beaucoup de silice, nous permettant ainsi de s'en servir comme d'un décapant pour certains métaux. Elle est également efficace en tant que fongicide. Puis ses teneurs exceptionnelles en vitamine C, en oxydes de fer, en tanins, en calcium et en magnésium en font un élément intéressant à utiliser en tant que complément alimentaire, offrant ainsi un grand nombre de vertus en matière de santé. La prêle a beaucoup à vous apporter!

  • Saule Blanc
    Saule Blanc

    Le saule blanc, un arbre bien connu en France

    Nul doute que vous avez déjà, au moins une fois, eu l'opportunité de croiser un saule blanc sur votre passage. Il s'agit en effet d'un arbre particulièrement commun, qui pousse en France et dans d'autres régions européennes. On peut notamment le reconnaître de par sa forme : celui-ci a en effet l'aspect d'un têtard, car le saule blanc est souvent taillé de cette manière. Cela est du au fait que cet arbre est fréquemment utilisé pour le travail de l'osier. On va ains en extraire les branches et lui donner cet aspect à force de le tailler, à plusieurs reprises différentes.

    Différences appellations pour un unique arbre

    Ainsi, le saule blanc est également appelé le saule vivier, le saule commun de par sa fréquence, ainsi que le saule argenté. Il est en effet doté de feuilles qui laissent apparaître de fines soies. Elles sont généralement d'une couleur grise, voire argentée, donnant ainsi cette couleur général à l'arbre. Ces dernières sont généralement assez fines, et dentelées. On trouve le saule blanc en France donc, mais pas uniquement. C'est un arbre que l'on pourra également croiser sur d'autres continents, comme l'Afrique du Nord, ainsi qu'au Moyen-Orient notamment.

    Un arbre qui apprécie les terres humides

    C'est bien souvent sur les terres assez humides que le saule blanc apprécie de pousser. On le trouve très souvent proche d'alluvions par exemple. Le saule blanc est un végétal que l'on utilise fréquemment en phytothérapie. En général, c'est l'écorce de cet arbre qui est prélevée parce que c'est elle qui recèle tous les principes actifs qui font du saule blanc un végétal pour ses bienfaitsl. C'est une espèce qui depuis longtemps est reconnue pour ses diverses vertus.

  • Cassis
    Cassis

    La consommation quotidienne de fruits aide à préserver la santé elle l’est encore plus si l’on choisit les « bons » fruits. Surnommé depuis toujours « élixir de vie », le Cassis regorge de qualités nutritionnelles. Cette petite baie noire à la saveur acidulée est le fruit couramment consommé le plus riche en vitamine c, vitamine aux propriétés anti-oxydantes bénéfiques pour les articulations.

  • Collagène Marin (Hydrolysat)
    Collagène Marin (Hydrolysat)

    Le collagène marin appelé aussi hydrolysat de collagène marin est un produit naturel trouvé sur les écailles de poisson. Il est largement utilisé au Japon depuis de nombreuses années comme un complément alimentaire naturel. Le collagène (protéine) est un des composants des plus abondants de notre corps, en effet il représente environ 25% de toute la masse protéique de l’organisme qui permet l’élasticité et la régénération des tissus de la peau. C’est une protéine fibreuse qui compose les cheveux, les muscles, la peau, les cartilages, les articulations et les os.

    C’est grâce au collagène que le corps garde sa jeunesse. En effet le collagène sert dans la régénération des tissus de la peau et des cartilages du corps humain. Avec l’âge et la vieillesse, le cartilage de l’organisme ne se répare pas naturellement s’il est endommagé, c’est ici que l’importance de nos gélules de collagène marin prennent tout leur sens.

    De nombreuses sortes de collagène existent mais c’est le collagène marin qui est le plus facile à digérer, de plus il est inodore même à fort taux de concentration. Le collagène marin ne contient pas de calcium ni de gras contrairement aux autres collagènes d’origine bovine par exemple.

    Pour que vous puissiez profiter des bienfaits du collagène marin nous vendons des gélules de collagène marin sous forme d’hydrolysat.

  • Articulation
    Articulation

    Une gamme complète pour votre bien-être articulaire autour de ce complexe à base d'harpagophytum, de reine des prés, et de prêle.

  • Curcuma
    Curcuma
  • Reine des Prés
    Reine des Prés

    La beauté et les qualités de la reine des prés

    Bien évidemment si cette plante porte ce nom, ce n'est pas le fruit du hasard. Cela étant, il s'agit d'un végétal qui à la base était nommé d'une toute autre manière. Autrefois donc, on appelait la reine des prés l'ulmaire, ce qui est certes moins poétique, mais correspondait à l'époque à son appellation officielle. Cela est dû principalement au fait que son nom latin soit Filipendula ulmaria. Mais avec les années, la plante a pu profiter d'une autre appellation, celle de reine de prés, ce que l'on attribue tout simplement à son apparence plutôt altière, surplombant les prairies.

    Une plante remarquable

    Ainsi, elle est tout d'abord plutôt haute, et dépasse ainsi la plupart des plantes qui l'entourent dans les environnements dans lesquels elle se trouve. Elle peut ainsi mesurer jusqu'à 1,5 m en tout. Celle-ci se caractérise par la présence d'un rhizome qui se trouve au niveau de la racine, et à partir de celui-ci, de longues tiges de couleur rouge s'élancent. Les fleurs de leur côté sont très parfumées, et elles sont regroupées en grappes. Les feuilles sont dotées d'un feutrage clair, presque blanc, permettant ainsi de distinguer cette plante des autres, au sein des prairies où elle se développe.

    Un végétal utilisé de différentes manières

    La reine des prés aime les environnements relativement humides. Cela explique alors pourquoi elle se développe généralement plutôt dans des zones fraîches, près des cours d'eau par exemple. On la trouve ainsi moins fréquemment au bord de la Méditerranée, et dans le midi d'une manière générale, puisque le climat est moins propice à son développement. Son parfum assez fort lui permet d'être utilisée également dans la réalisation de vins ou de bières. Elle a également un grand nombre de propriétés officinales, ce qui en fait un ingrédient de choix pour certains compléments alimentaires.

  • Silice
    Silice
0,00 €